• Essais, témoignages et écrits divers

     ESSAIS

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    • LES NOIRS AUX ETATS-UNIS, Claude Fohlen, Paris, PUF, 1989 (1965). - 128 p. (Que sais-je, n° 1191).

    • COMBAT POUR LA LIBERTÉ, Martin Luther King, Paris: Payot, 1968 (1958). - 242 p. (Petite biblothèque Payot, n°125).
      Deux ouvrages parmi beaucoup d'autres pour approfondir la connaissance des conditions des afro-américains aux USA, dont l'histoire du Blues et autres musiques noires sont intrinsèquement tributaires. (Concernant la politique et le Blues cf également : « Martin Luther King, le rêve assassiné » et « JB Lenoir, le parcours du combattant », Blues Again! n°13, printemps 2008)

    • LE PEUPLE DU BLUES. LA MUSIQUE NOIRE DANS L'AMÉRIQUE BLANCHE, LeRoi Jones, Paris : Gallimard, 1968 (collection Témoins) 245 p. - (Blues people, Negro Music in White America. 1963,  trad. de Jacqueline Bernard) . - un second exempaire en édition de poche,  Paris : Gallimard, 1997 (Folio n° 3003) . - 333 p. - (Blues people, trad. de Jacqueline Bernard)
      L'ouvrage le plus important et influant de Jones, et premier livre sur le Blues écrit par un auteur noir. Le propos de cet ouvrage dépasse de loin l'analyse musicale ou poétique, il s'agit d'une réflexion philosophique et politique sur l'identité des Afro-américains qui influencera aussi bien le militantisme noir que les musicologues.
       
       

    • LE MONDE DU BLUES, Paul Oliver, Trad. de l'anglais par Henri Knobil (blues) et Max Roth (texte), préface de Sim Copans. Paris : Arthaud, 1962 (1960). - p. 335: ill. (Blues fell this morning : the meaning of the blues. 1960, trad. par Henri Knobil et Max Roth) 
      Un des ouvrages classiques sur le Blues et premier livre d'envergure sur ce genre musical publié en français. Dans cette étude Oliver dégage des textes des chansons les grandes problématiques auxquels étaient confrontés la communauté pour laquelle ils ont été composés.

    • *SCREENING THE BLUES. ASPECTS OF THE BLUES TRADITION, Paul Oliver, Da Capo, 2010 (1968). - 294 p. : ill.

    • FONCTIONS SOCIALES DU BLUES, Robert Springer, Marseilles : Parenthèses, 1999. - p. 231. -
      Ouvrage très technique comme son titre l'indique. Sur la base d'analyse des textes, Springer dégage les différents rôles des chants de Blues dans la communauté afro-américaine(pédagogique, récréatif, carthartique, témoignage, etc.). A rapprocher des travaux de Paul Oliver.

       

    • CHANTEUSES DE BLUES, Buzzy Jackson, Paris : A. Fouque, 2006. - 266 p. :ill. - (A Bad woman feeling good. Blues and Women who sing them, 2005, trad. de L. Carrissimo)

    • HELL OF A WOMAN. HOMMAGE AUX FEMMES DU BLUES, Nina Van Horn, Paris : Société des écrivains, 2011. - 229 p. : ill. 
      Deux ouvrages sur les chanteuses de Blues très complémentaires puisque très différents: le premier très fouillé œuvre d'une universitaire et le second spontané et rafraîchissant, par une chanteuse de blues de notre temps. Étant donné le peu de place accordé aux femmes dans la documentation sur le Blues, ces livres sont précieux.

       

    • *THE LAND WHERE THE BLUES BEGAN, Alan Lomax, New York, Pantheon, 1993. - 539 p. : ill. -
      Les mémoires en rapport avec le blues, du grand ethno-musicologue, pionner avec son père des enregistrements de terrain. Témoignage essentiel sur la communauté noire et ses musiciens entre les années 30 et 60, par celui qui découvrit Leadbelly et Muddy Waters. Le titre a été emprunté à un documentaire réalisé par Lomax dans les 70's.
    • *DEEP BLUES, Robert Palmer, New York : Penguin, s.d. (1981). - 310 p.
      Sur les musiciens de blues issus du delta du Mississippi et leurs rôles dans le Chicago Blues. Un classique dont on peut déplorer qu'il n'ait jamais été traduit. Son auteur a produit un documentaire portant le même titre.

    • LE BLUES : VOYAGE À LA SOURCE, Peter Guralnick; Robert Santelli; Holly George-Warren; Christopher John Farley (éd. par);  Martin Scorsese (présenté par); Alex Gibney et Chuck D  (avant propos) ; Paris : Naïve, 2004. - 287 p. : ill. - ( Martin Scorsese presents the blues, trad. de l'américain par Corinne Julve et Françoise Hayward)